Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2014

Les dimensions et l'échelle

image.jpgJ'aurais dû titrer l'échelle et les dimensions.

 

En effet, à la suite de mon premier achat un peu "compulsif" d'un coffret de départ en HO, il a coulé de source (même si j'aurais pu envisager autre chose) de continuer dans cette échelle. 

Du reste la multitude de choix de matériel et de pratiquants, ainsi que mes souvenirs de gosse m'ont également orienté -presque naturellement- dans cette voie (sans jeu de mots).

Le thème fut d'ailleurs induit indirectement par le coffret de départ, mais j'y reviendrai dans une note spécifique.

 

Voici le premier "réseau" du coffret de départ Géoline Roco Digital ainsi que son plan avec de petites extensions (À+B+C je crois). Il vit ses derniers jours avant démontage puis installation du cadre bois du futur réseau:

 

image.jpg

réseau coffret de départ Roco A+B+C

 

Ci-dessous le même en photo, pas mal modifié et avec un peu de bazar sur la porte qui sert de plateau:

 

image.jpg

 

mon premier réseau avant démontage 

 

Me restait à définir une taille de "plateau" de jeu ainsi que sa forme.

J'ai longtemps hésité entre une forme en L de 2500x1600x900 et un rectangle de 2500x1500. Du point de vue "domestique", les deux étaient possibles.

Mes premiers plans se sont orientés vers le L, mais l'inspiration s'est finalement révélée plus en phase avec le rectangle, qui m'a semblé plus exploitable.

18/11/2014

Ça trotte dans la tête.

image.jpgLa vie qui passe, le temps aussi, trop vite, le travail, le sport, les copains, la famille...bref, il est bien loin le petit train électrique.

Mais pourtant pas si loin, jamais. N'êtes vous pas un jour passé devant une vitrine avec un mini réseau en HO ou en N avec un petit convoi qui tourne au milieu d'un décor léché ? 

image.jpg

 Alors là clic, ça ne loupe jamais, on s'arrête, on regarde, on rêve. Quelques minutes arrachées à la vie quotidienne...puis le temps présent qui coule, vite, reprend le dessus et on oublie à nouveau.

 

Alors j'en étais là. Exactement là. La cinquantaine passée largement et l'idée du train électrique, qui doucement remonte à la surface. L'idée d'un rêve entrevu, touché du doigt il y a longtemps mais trop tôt enfouit. La frustration. L'idée qu'on peut être un adulte mais avoir le droit de retomber en enfance. 

 

Il y a un peu plus d'un an, un midi en traînant dans une galerie marchande, j'achète quelques revues sur le modélisme ferroviaire et je suis scotché par le niveau de réalisme, la technique, la beauté des décors...et puis je tombe sur un numéro des "clés pour le train miniature" et je vois que ce n'est pas si compliqué.

image.jpg

 

La revue propose un didacticiel pour démarrer un réseau en HO sur une porte ! Je suis preneur. Faible investissement, faible encombrement. J'ai envie de me lancer, même si je ne trouve pas cela très sérieux. C'est tout de même dingue de s'apercevoir à quel point on peut être formaté et ne pas céder à des pulsions certes en apparence puériles mais très saines et naturelles au fond.

image.jpgAu passage, je me dis que si tous les dictateurs, tous les intégristes religieux ou autre et tous les fachos de tous bords et de tout poil jouaient au train électrique, le monde serait peut-être moins moche. 

 

Bref, quelques semaines plus tard, un week-end alors que mon épouse travaille, presque honteux, j'achète un coffret de démarrage Roco Multimaus sur internet en y ajoutant deux extensions, puis je file dans un magasin de matériaux acheter une porte et deux tréteaux. 

image.jpg

 

image.jpgDialogue Ubuesque le soir à la maison quand elle découvre une porte dans le garage:

-"tu as acheté une porte ? 

-"oui oui, t'inquiète, tu verras"

-"ah bon"

J'ai également décider de créer ce blog: Le P´tit Train d'Erik afin de parler de mon réseau et d'aider ceux qui comme moi sont débutants complets et un peu perdus sans doute.

Premiers émois en HO

image.jpg

 

Avoir un "train électrique" !

Je ne sais pas ce que cela représente pour un petit garçon d'aujourd'hui, habitué à voir des trucs fantastiques sur ses différents écrans, mais pour le petit garçon que j'ai été, cela représentait quelque chose de fantastique ! Rien de moins.

Le train électrique reçu pour Noël, c'était LE jouet ! Loin devant la panoplie de Zorro ou de motard. Seulement concurrencé par le vélo.

Je n'étais plus tout petit quand mon père m'a emmené un après-midi de décembre du coté de la gare Saint Lazare à Paris dans les boutiques spécialisées en modélisme ferroviaire. image.jpg

Là, nous avons acheté des rails au mètre, des aiguilles, des locos, des voitures, des bâtiments, des portiques de signalisation, du fil électrique un "transfo" et des commutateurs...j'en oublie certainement.

image.jpgDans les jours qui suivirent, le fond du garage fut transformé en atelier de menuiserie, d'électricité et de modélisme. Rapidement un réseau en ovale avec une gare et des voies de manœuvre fut créé sur un plateau en "aglo" de deux mètres sur trois.

 

Papa s'occupait de l'électrification et de la découpe en cantons pendant que je montais les bâtiments Jouef amoureusement créés par André Porte.image.jpg

Très vite l'adolescence m'emporta vers d'autres voyages. Les bâtiments et les belles machines retournèrent dans des cartons au grenier pendant que les rails restaient fixés à leur planche d'aglo posée contre le mur du fond du garage.

 image.jpgAujourd'hui, je ne sais malheureusement pas ce que sont devenus tous ces cartons ne contenant rien moins qu'un trésor.