Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2015

La "décantation", un mal nécessaire !

image.jpg

 

Quand je me suis lancé dans ce projet de réseau ferroviaire miniature, j'étais loin d'imaginer que plus de six mois après en avoir eu l'idé, j'en serai toujours â tenter de finaliser un plan de réseau.

 

Mais en effet, après avoir pondu plusieurs plans, parfois loufoque et souvent inintéressants ou irréalistes, j'ai fait une pause.

Même si elle était plus ou moins involontaire, cette pause m'a permis de laisser décanter les idées et les envies que j'avais pu avoir et de continuer de m'instruire sur les forum et dans les revues spécialisée Durant ce temps.

 

Le résultat est là. J'ai fini par me rendre compte que je cherchais à finaliser un réseau trop rapidement pour vite voir "rouler mes trains", que je me mettais la pression en communiquant sans cesse sur un forum à propos de "l'avancement" de mon projet et que finalement cela aurait abouti à un réseau mal fichu, pas très beau et vite ennuyeux.

 

Donc, les idées, les choses interressantes (et réalisables) vues et "l'expérience" acquise en continuant à m'informer ont depuis décanté et me permettent aujourd'hui, plus sereinement, de plancher sur un plan de réseau me semble-t-il plus mature.

Ce projet est certes plus ambitieux, mais devrait me garantir un plaisir prolongé de conception, de réalisation, de jeu et de finition.

 

Comme en d'autres circonstances, la décantation des idées est donc source de progression et de réussite.