Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2014

La première question à se poser

image.jpgLorsqu'on débute en modélisme ferroviaire le plus ardu est de transformer un fantasme en réalité. Il faut donc être pragmatique, raisonnable et organisé.

Or, le plus souvent, je le vois sur les forums, des débutants à 100% demandent des conseils sur des formes de réseaux, sur l'époque, sur les cantons, sur comment électrifier une aiguille, sur le type de courant ou de centrale à utiliser, etc...avant même de savoir où ils pourront s'installer.

Je me suis moi même posé toutes ces question un peu en même temps au début, or il faut vite faire le tri et chercher les priorités.

La première des priorité est de savoir où l'on va installer son réseau. Donc, la première question que l'on doit se poser est:

 

quelle est la place dont je dispose réellement ? 

 

image.jpg

En effet, en premier lieu il faut être réaliste sur l'encombrement d'un réseau digne de ce nom, mais rester certain que l'on peut toujours réaliser un truc sympa et ludique si on ne s'est pas menti sur la place nécessaire.

Et de la réponse à la question posée ci-dessus va découler en grande partie le type du réseau, son échelle sa forme et son plan.

 

Donc soyez lucide et ne rêvez plus au réseau ultime, fruit de tous vos fantasmes. Mais analysez froidement la situation:

 

-quelle pièce puis je utiliser ?

-de quelle surface et de quelle hauteur puis je disposer dans cette pièce ?

-mon réseau pourra-t-il rester monté en permanence ou bien devra-t-il être démonté ou juste déplacé de temps en temps ?

-ai-je suffisamment de place autour de mon réseau pour "bricoler" et stocker mon matériel ? 

-le bruit du montage puis de la circulation des rames risque-il de déranger ?

 

Bien sûr cette liste n'est pas exhaustive, mais répondre honnêtement à ces quelques questions va permettre de jouir de son réseau et d'assouvir sa passion sereinement !

Les commentaires sont fermés.