Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2014

Premiers émois en HO

image.jpg

 

Avoir un "train électrique" !

Je ne sais pas ce que cela représente pour un petit garçon d'aujourd'hui, habitué à voir des trucs fantastiques sur ses différents écrans, mais pour le petit garçon que j'ai été, cela représentait quelque chose de fantastique ! Rien de moins.

Le train électrique reçu pour Noël, c'était LE jouet ! Loin devant la panoplie de Zorro ou de motard. Seulement concurrencé par le vélo.

Je n'étais plus tout petit quand mon père m'a emmené un après-midi de décembre du coté de la gare Saint Lazare à Paris dans les boutiques spécialisées en modélisme ferroviaire. image.jpg

Là, nous avons acheté des rails au mètre, des aiguilles, des locos, des voitures, des bâtiments, des portiques de signalisation, du fil électrique un "transfo" et des commutateurs...j'en oublie certainement.

image.jpgDans les jours qui suivirent, le fond du garage fut transformé en atelier de menuiserie, d'électricité et de modélisme. Rapidement un réseau en ovale avec une gare et des voies de manœuvre fut créé sur un plateau en "aglo" de deux mètres sur trois.

 

Papa s'occupait de l'électrification et de la découpe en cantons pendant que je montais les bâtiments Jouef amoureusement créés par André Porte.image.jpg

Très vite l'adolescence m'emporta vers d'autres voyages. Les bâtiments et les belles machines retournèrent dans des cartons au grenier pendant que les rails restaient fixés à leur planche d'aglo posée contre le mur du fond du garage.

 image.jpgAujourd'hui, je ne sais malheureusement pas ce que sont devenus tous ces cartons ne contenant rien moins qu'un trésor.

Les commentaires sont fermés.